Parcours du judaïsme

Du 15e siècle au mitant du 19e siècle, la communauté juive de Bischheim a contribué à façonner l’histoire de la ville. Le Parcours du judaïsme met en lumière 9 lieux clés de l’empreinte du judaïsme à Bischheim.

9 lieux à découvrir :

  • Le miqvé de la Cour des Boecklin, classé monument historique, et son Musée du Bain Rituel Juif,
  • L’ancienne malterie, créée au milieu du 19e siècle par Abraham Schneegans,
  • La rue de l’école, où Cerf-Berr a fondé un oratoire et David Sintzheim enseignait dans sa yeshiva (école talmudique),
  • La résidence Le Clos des musiciens, emplacement d’une ancienne fabrique de verres et vaisselle fondée par Abraham Lazare,
  • La synagogue, inaugurée en 1959 en remplacement de celle détruite par un bombardement en 1944,
  • La résidence de Zacharias Wolff, rabbin de Bischheim au début du 20e siècle,
  • La maison Waldteufel, berceau de la grande famille de musiciens dont est issue Émile Waldteufel, père de la valse française.

Pour obtenir une présentation détaillée avec le plan du parcours, télécharger la plaquette du parcours du judaïsme.

La communauté se développe ensuite au fil des siècles, offrant à la ville plusieurs grandes figures dont l’œuvre a dépassé le temps : Cerf-Berr, Abraham Deutsch, David Sintzheim et bien sûr Emile Waldteufel, le célèbre compositeur, père de la valse à la française.

Après une apogée au mitant du 19e siècle, l’importance démographique de la communauté juive de Bischheim décline jusqu’à ne compter plus que 129 âmes à la veille de la seconde guerre mondiale, dont 25 seront victimes du nazisme. Après guerre, la communauté renaît peu à peu, et se renforce après 1962 avec l’arrivée de familles originaires d’Afrique du Nord. Découvrir l’histoire des juifs de Bischheim et Strasbourg.