Ville fleurie

Le territoire communal s’étend sur 441 ha. La surface totale des espaces verts et espaces naturels représente 1/3 de cette superficie, soit environ 140 ha. 76 ha de ce patrimoine végétal est entretenu par les services des espaces verts de la ville.

La juste qualification des espaces verts

L'arbre

L’arbre, élément essentiel de nos paysages urbains, tient une place fondamentale dans la gestion et l’appréhension de notre environnement.

Le patrimoine arboré public, hors forêt péri-urbaine, est riche de plus de 2700 sujets.

Le rôle structurant de l’arbre lui confère ainsi une place prioritaire dans les projets d’aménagement paysager de nos espaces.

Tout abattage d’un arbre se traduit par la replantation de deux nouveaux sujets.

La préférence est donnée à la diversité des essences tout en restant majoritairement fidèle aux variétés locales et mellifères.

Les fleurs

Le fleurissement est une composante forte de la qualité nos espaces urbains. Sans être présent dans toutes les rues, il est néanmoins harmonieusement réparti dans la ville.

La ville présente trois types de fleurissement au  fil de l’année : au printemps, en été et en automne-hiver.

D’une manière générale, il propose un contraste de couleurs et de camaïeux.

Pour le choix des variétés, Il est de plus en plus souvent fait recours aux vivaces en remplacement des plantes annuelles, permettant ainsi des économies en terme de gestion, tout en étant plus respectueux de l’environnement.

La stratégie du fleurissement s’établit en fonction des sites mis en scène. La sophistication du fleurissement est réservée aux sites emblématiques de la ville, Parc de l’Hôtel de Ville et abords des établissements remarquables. Celui-ci devient de plus en plus naturel à mesure que l’on s’éloigne du centre urbain.