Timéa ADES BASSO avec son professeur Romuald JALLET en cours à distance.

L’école municipale de musique se réinvente

Crise sanitaire oblige, l’école de musique de la ville a dû s’adapter. Des cours à distance ont été proposés pendant le confinement lorsque c’était possible. Ils se poursuivent, avec près de 70 % des élèves.

Publié le

La musique, comme tous les arts vivants, se conçoit dans une relation émotionnelle entre l’artiste et son public. L’école municipale de musique de Bischheim qui a pour vocation de former des musiciens, de les préparer à rencontrer un public dans leur pratique individuelle et collective, a dû se réinventer.

Le confinement a mis les professeurs et les élèves devant de nombreux défis. En effet, comment organiser la continuité des activités pédagogiques dans un contexte de distanciation sociale ? Les professeurs ont eu à imaginer, à l’aide des nouveaux moyens techniques, des solutions alternatives à l’enseignement traditionnel.

Des cours à distance via les plateformes

L’école de musique a ainsi proposé des cours à distance via des plateformes de vidéoconférence telles WhatsApp, Skype, Facetime, Zoom … ou l’échange de fichiers vidéo et audio avec commentaire des professeurs par mail. Près de 70 % des élèves ont répondu favorablement à cette initiative.

Il n’a cependant pas été possible d’envisager la continuité des pratiques collectives, les moyens techniques n’étant pas adaptés à ce genre d’exercice en raison des temps de latence très variables selon la qualité des connexions. Les professeurs ont donc préféré l’envoi de Padlet (petit site internet où l’on peut déposer des fichiers, des sons et des vidéos) avec des éléments de cours réactualisés régulièrement et mis à disposition des élèves.

Parallèlement à l’activité pédagogique, les professeurs ont pu continuer à échanger via un groupe WhatsApp. Cela a permis d’évaluer et de comparer les solutions de chacun et d’entretenir un lien pour éviter l’isolement. L’administration de l’école continue de gérer le quotidien et reste accessible par téléphone au 03 68 00 33 80 ou par mail : musique@ville-bischheim.fr.

Imaginer la rentrée

Mais surtout, l’école se projette déjà à la rentrée 2020/2021. L’évolution de la crise sanitaire étant incertaine, il est nécessaire de se préparer à toutes les éventualités. Une reprise normale si tout va bien et si, au contraire, la crise devait perdurer, l’école doit étudier la possibilité de donner des cours en assurant la sécurité des élèves comme des professeurs.